Semaine 4 - Mardi 7 h 00 -

1

Le matin, lorsque nous nous réveillons, pas de café fumant qui nous attend sur la table du petit déjeuner. D'ailleurs, nous n'avons pas de table.

Une pomme et hop, nous sautons dans nos vêtements... propres grâce au balai incessant entre la machine à laver et la corde à linge.

2

Pascaline : - Non Mimi ! Tu viens avec nous ! c'est toi qui as la clé.

3

Quelle surprise ! de la neige...

4

Bras nus, c'est sûr que nous allons geler sur pieds.

5

La maison est tellement abandonnée que la neige s'accumule ça et là, entre les squelettes.

6

A l'étage, ce n'est pas mieux ; cette neige qui tombe même à l'intérieur nous empêche de trouver le bon chemin.

7

Intell devait savoir que nous allions toutes, systématiquement, nous retrouver à l'étage.

8

On a fini par trouver la bonne porte.

9

Et après la glace... le feu ! Comme s'il ne nous restait plus de cicatrices des autres brûlures.

10

Les trois nenettes ont vite compris qu'il fallait appeler les autres.

11

Mais Misky avait des affaires à terminer.

12

Alors que les deux autres essayaient de désactiver les pièges, n'hésitant pas à sauter bravement au milieu des flammes qui se transformaient en pluie glacée, Parsimonou trouve le chemin.

13

Et puis ce défi commence à être long... les filles ont du mal à rester concentrées sur leur plaque. C'est Ange qui en fait les frais.

14

Misky, elle, n'aura pas brillé par sa présence... Elle améliore ses relations avant de faire l'entremetteuse.

15

C'est aussi bien, car quand elle nous rejoint, elle ne regarde même pas où elle met les pieds.

16

On a la clé pour le lendemain, on a donc quartier libre ; mais on voudrait bien aller voir ce qu'il y a de l'autre côté des portes enchaînées.

17

La fatigue a raison de nous, nous rentrons.

18

A la différence d'Hanyo où les bagarres se poursuivent jusqu'au coeur des missions, ici, c'est à la maison qu'on règle ses comptes...

*

Semaine 4 - Mercredi 7 h 00 -

1

La journée s'annonçait merveilleuse...

2

Ca n'a pas duré, on devait aller au cimetière !

3

Là je ne sais plus si Parsimonou a fait une mauvaise rencontre ou... si elle ne s'est pas lavée pour être raccord avec la mission : aller pleurer sur les tombes des électrocutés ?

Ce fut le grand n'importe quoi : chacune est allée sur n'importe quelle tombe ce qui fait qu'au bout d'un moment on retournait sur celles où on avait déjà pleuré et d'autres tombes ne voyaient personne. Parce que... comment on reconnaissait les tombes des électrocutés ? Y avait bien quelques différences de couleur sans plus.
Mais on s'est organisé : en rang d'oignons, on a fait TOUTES les tombes !

4

Le résultat ? c'est qu'on a eu accès au chateau médiéval. Bah, il n'a de médiéval que le nom, hein ! parce que vous avez déjà vu un chateau sous terre vous ?

5

Et on pourra dire que le fil vert de ce défi aura été le feu !

6

Il ne se passait pas un jour sans que l'une de nous soit grillée.

7

Faut dire qu'à part Ange, on ne réfléchissait pas beaucoup avant d'agir...

7a

Elle m'énervait d'ailleurs à réussir tout ce qu'elle faisait !

8

C'est pour ça qu'on la laissait faire.

9

D'ailleurs, si elle avait pu nous laisser à la maison, ç'aurait été encore mieux puisqu'elle fuyait la compagnie. Mais faut reconnaître que certaines fois, elle était bien contente qu'on lui donne un coup de main.

10

Ben voyons ! comme si on ne savait pas qu'on était sous terre !

11

C'est ça le générateur ? et on fait quoi avec cet engin ?

12

C'est Parsimonou qui a terminé la mission.

Faut reconnaître qu'on laisse Ange se taper tout le travail et quand on voit qu'on approche du but final, on se lance. C'est à savoir qui prendra la clé du lendemain... Moi je ne me précipite jamais, comme ça si j'ai envie de faire la grasse matinée, personne ne demande après moi...

*


<< J22/23 - Missions 11 & 12                         J26/27 - Mission 15 >>